Éclairage public

La commune a transféré la compétence de l’éclairage public au Syndicat Départemental d’Electricité et de Gaz de la Charente (SDEG 16).

Si un lampadaire ne fonctionne pas, vous pouvez le signaler à la mairie :
05 45 78 20 22 / contact@mairie-barbezieux.fr

Pour des réparations efficaces, merci de nous signaler :
- le nom de la rue où se situe le lampadaire
- le numéro du lampadaire : le numéro du lampadaire se situe sur une petite plaque sur le poteau ou sur le candélabre, il commence par  BA + n°... (ou à défaut sa position exacte).

Gestion différenciée de l'éclairage public

L’éclairage public s’est fortement démocratisé au cours des 30 dernières années et représente 41 % de la consommation électrique des collectivités territoriales.

Il doit donc impérativement être maîtrisé pour ne pas devenir une pollution. L’illumination d’espaces naturels bouleverse le milieu animal et végétal qui y vit. L’éclairage des routes, ronds-points ou hameaux dresse des barrières lumineuses, qui affaiblissent les populations animales. La lumière artificielle perturbe également les migrations animales, que ce soit des oiseaux, des papillons, des insectes ou des mammifères.

En ville, la lumière intrusive qui pénètre dans les habitations détériore également la qualité du sommeil. Fort de ce constat, la municipalité a mené une réflexion en profondeur sur l’usage de l’éclairage public d’autant que celui-ci coûte chaque année approximativement 90.000 € aux barbeziliens.

Avec la participation du SDEG 16, la commune de Barbezieux-Saint-Hilaire a procédé au renouvellement de plus de 25% de ses lampadaires en 2017, pour supprimer définitivement les lampes à vapeur de mercures, polluantes et énergivores.

La municipalité a opté pour la suppression de certains points lumineux inutiles situés avenue Félix Gaillard, et à la demande du comité de quartier, rue du Chemin Noir.

Afin d’approfondir cette démarche, la commune s’engage également dans la mise en place d’une gestion différenciée de l’éclairage public à compter du jeudi 22 mars 2018.

Il a été décidé de procéder à une coupure entre 1h et 6h, ce qui représente une durée approximative d’éclairage d’environ 2200 heures. L’hyper centre-ville, ainsi que les principales entrées de la commune ne seront pas concernées par cette mesure.